Automatica : la musique robotique par Nigel Stanford

Poésie numérique en cours 

Qui a dit que les robots n’avaient pas de coeur ?

Imaginé par l’artiste Néo-zélandais Nigel Stanford, ce tango musical réconcilie l’humain et la machine.

C’est à l’aide de robots industriels du constructeur KUKA que ce musicien aguerri a composé une mélodie moderne où les facultés, la motricité et performance des machines sont utilisées au service de l’art.

Basse, piano, batterie, aucun instrument n’est un obstacle pour ces robots musiciens qui se produisent sans retenue dans ce nouveau titre, nommé Automatica.

A regarder d’urgence.