Photographes mécontents recherchent clients professionnels
Sauvez un photographe, mangez un client…

Photographes, graphistes, peintres, illustrateurs, écrivains… sont autant d’espèces sensibles et malheureusement en voie de (probable) disparition. Chassées de leur terrains de jeux préférés par les projets foireux et les odieuses remarques de leurs clients, les artistes au grand coeur ont la vie dure.

En association avec le magazine Picame, le graphiste italien Luca Masini à réalisé une série d’affiches typographiées qui lèvent le voile sur le caractère démotivant et hypocrite de certains types de clients que avec lesquels les photographes ont parfois beaucoup de mal à collaborer.

« What Not To Say To a Photographer » rassemble visuellement des petites citations irritantes qui ont fait leur chemin jusque dans les cauchemars de tous les artistes de la photographie.

Voici un petit florilège de ces remarques peu objectives qui hérissent le poil de nos collègues photographes.
 

What-Not-To-Say-To-a-Photographer_12 What-Not-To-Say-To-a-Photographer_11 What-Not-To-Say-To-a-Photographer_10 What-Not-To-Say-To-a-Photographer_9 What-Not-To-Say-To-a-Photographer_8 What-Not-To-Say-To-a-Photographer_7 What-Not-To-Say-To-a-Photographer_6

 

What-Not-To-Say-To-a-Photographer_5 What-Not-To-Say-To-a-Photographer_4 What-Not-To-Say-To-a-Photographer_3 What-Not-To-Say-To-a-Photographer_2 What-Not-To-Say-To-a-Photographer_1

What-Not-To-Say-To-a-Photographer_15 What-Not-To-Say-To-a-Photographer_14 What-Not-To-Say-To-a-Photographer_13