La première feuille artificielle destinée à coloniser l’espace

Le projet Silk Leaf est un immense pas dans la conquête spatiale et la colonisation des planètes, avec la première feuille créée par l’homme qui regroupe toutes les fonctions des végétaux vivants sur Terre.

Julian Melchiorri vient de créer la première feuille artificielle, qui absorbe de l’eau et du dioxyde de carbone afin de produire de l’oxygène, comme une vraie plante. Contrairement aux végétaux vivants sur notre planète, cette plante peut supporter les longs voyages dans l’espace, et ainsi être emmenée à plusieurs années lumières de la Terre pour commencer à se développer en attendant l’arrivée de l’humain. Ce qui répond également à la problématique de la NASA qui assure qu’aucune plante ne peut se développer dans un environnement sans gravité.

Melchiorri voit plus loin en proposant aux grandes villes d’investir dans son projet, afin de promouvoir le fait de planter des végétaux de ce nouveau genre dans les villes, beaucoup plus tenaces et moins gourmands en nutriments.

Alors, bientôt envahis ?

Silk-Leaf-by-Julian-Melchiorri_dezeen_02_644 Silk-Leaf-by-Julian-Melchiorri_dezeen_03_644 Silk-Leaf-by-Julian-Melchiorri_dezeen_06_644 the-first-man-made-biological-leaf-all-things-rad

Total
1
Shares