Fini les pinces, place aux ventouses.

Certains animaux sont de parfaits cas d’études. L’entreprise de robotique Festo l’a bien compris, en étudiant de près les poulpes et autres pieuvres pour son nouveau projet : OctopusGripper.

A l’apparence d’un bras robotisé traditionnel, OctopusGripper cache en réalité à son extrémité une tentacule qui peut se saisir des objets avec une certaine facilité. Reproduisant à la perfection les mouvements des octopodidés, il pourra se saisir de tous les objets cylindriques et sphériques, grâce à ses ventouses à air comprimé.

Son agilité et sa précision lui permettent de manipuler des objets fragiles avec beaucoup plus d’aisance que ses cousins à pinces ou à main humaine.

Pour découvrir ce robot de demain, rendez-vous sur la page du projet chez Festo.

Découvrir